27 janv. 2009

Chroniques du monde émergé, Livre 1.Nihal de la Terre du Vent - TROISI LICIA - Pocket jeunesse


Chroniques du monde émergé, Livre 1.Nihal de la Terre du Vent ( Cronache del Mondo Emerso. 1. Nihal della Terra del Vento )
Licia Troisi
Traduction : Agathe Sanz
Pocket jeunesse - collection grand format - 09/08
442 pages - à partir de 11 ans - 19 euros

Nihal a 16 ans, elle mène une vie paisible à Salazar la cité de la Terre du Vent, une des régions du Monde Emergé. Elle partage son temps entre l’armurerie de son père Livon, et ses batailles imaginaires avec les enfants de son quartier. Même si elle est la seule fille du groupe et même si elle a des cheveux bleus assortis à des yeux violets, Nihal ne se sent pas différente. Salazar est une grande ville où se croise plusieurs des peuples du Monde Emergé, et la jeune fille ne s’est même jamais posé la question.
Tout va changer l’année de son seizième anniversaire, une année faste où son père lui a enfin fabriqué une épée rien que pour elle, où elle a fait connaissance de sa tante qui est en fait une des plus grandes sorcières du Monde émergé. Avec qui elle va d’ailleurs s’initier à la magie aux côtés de son apprenti Sennar. Malheureusement cette année sera aussi celle de la venue du Tyran et de son armée de fammins, des guerriers puissants et sans pitié.
Lors de l’invasion de sa cité, Nihal verra mourir Livon sous ses yeux et apprendra de la bouche de ses meurtriers qu’elle est une demi-elfe. Mais surtout qu’elle est la dernière de son espèce, qui fut totalement décimée 16 ans plus tôt par l’armée du Tyran.
Dévastée, et pleine de rage elle va vouloir s’engager pour combattre celui qui lui a tout pris, et qui est en train de faire la même chose au peuple libre du Monde Emergé. Mais elle va devoir passer des épreuves difficile pour entrer dans l’armée. Surtout que pour ne pas déroger à son destin déjà chaotique et semé d’embûches, elle ne vise qu’une seule façon d’y accéder, celle de passer par l’Académie des chevaliers du dragon. Une académie qui n’a jamais vu en son sein ni femme, ni demi-elfe.

Passionnant, palpitant, enthousiasmant !
Voilà ce que l’on peut dire de ce premier opus des Chroniques du monde émergé de l’italienne Licia Troisi. Maintenant que la preuve est faite on peut dire que les italiens, enfin surtout les italiennes, sont parmi les meilleures auteurs de fantasy pour jeune ados. De Silvana de Mari avec sa perle qu’est le
Dernier Elfe, en passant par Silvana Gandolfi et son ingénieux Baume du dragon.
Ici on a affaire à une héroïne hors du commun, balancée dans un univers empruntant à Tolkien ou encore, pour les scènes de guerre, à David Gemmel.
Rien n’est donné à Nihal elle doit toujours se battre, montrer qu’elle est à la hauteur. Elle déçoit, se trompe, se pose des questions, doute… Bref totalement humaine malgré son apparence physique.
Un vrai bonheur de lecture, où action et introspection se mêlent sans dépareiller.
Nihal n’est pas une héroïne comme les autres, et cela se résume dans la phrase que lui dira un jour son maître : « Tu crois être une héroïne ? C’est ça que tu penses ? Eh bien, tu te trompes de beaucoup ! »
Vivement la suite prévue en deux autres tomes!

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour,

Je suis un auteur de roman jeunesse, et je voudrais prendre contact avec vous. J'ai envoyé un message à l'ours polar dans ce but. Comment pourrais-je faire pour vous donner mes coordonnées?

par avance, merci.

Claire C. a dit…

Bonjour,
pour me contacter il suffit d'aller dans mon profil complet.
J'ai rajouté mon email dans la zone contact.
A bientôt

Léwa a dit…

Bonjour :)

J'hésitais à le lire mais en tout vas ce n'est plus le cas grâce à votre bonne critique !

ville a dit…

Bonjour,

Je viens laisser mon propre commentaire de ce livre que j'ai lu, peut-être que ça intéressera certains (et sera décisif pour le choix d'achat ou non). Personnellement, je n'ai pas trop aimé. Je n'ai rien trouvé de passionnant, palpitant, enthousiasmant :s Je ne sais pas, peut-être tout simplement à mon goût (regardez d'autres critiques), mais j'ai trouvé l'histoire un peu trop tirée sur beaucoup d'œuvres déjà sorties (parlons de Eragon ou de Harry Potter et du Lord of Rings). L'originalité réside dans le fait que c'est une femme qui veut devenir guerrière, et qui va devoir s'imposer car celles-ci sont refusées à l'Académie des chevaliers du dragon.

Bonne journée à vous !
P.S : tout est question de goût, après tout. Lisez d'autres critiques.

Claire C. a dit…

Oui effectivement tout est question de goût personnel.

Et après d'autres critiques, retours de lecteurs, je sais bien que je ne suis pas la seule à avoir apprécié cette lecture!!

à bientôt